Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 19:15
356739georgesmoustakibyhemam.png
 
 
 
L'ambassadeur d'Espagne Manuel Carlos Valls fait les frais du dernier des poètes révolutionnaires encore en vie et ceci pour notre plus grand bonheur.
Comme à son habitude, Georges Moustaki est encore le premier artiste à s'engager publiquement contre l'injustice dont est victime Aurore Martin. L'artiste est sorti de son silence pour s'exprimer dans les colonnes du Huffington Post :
 
Le cas Aurore Martin a été brièvement évoqué le 13 novembre à la conférence de presse de François Hollande à l'Élysée. De la manière la plus sèchement bureaucratique.

Quand j'ai appris la nouvelle de l'extradition expéditive d'Aurore Martin, je réfrénais un"salaud!" à l'adresse du ministre de l'Intérieur, sachant que le sort d'Aurore était déjà plié. J'attendais cependant une réaction un peu plus vive de la part des gens de gauche. Mais il n'en est rien.

Valls-Pilate s'est débarrassé de la gêneuse en grande hâte. Et tout est rentré dans l'ordre. La majorité est-elle devenue silencieuse ?

Résumons, l'affaire a été traitée à la va-vite et la réaction a été quasi nulle.

Je n'ai pas de motivations personnelles pour en reparler, nonobstant une empathie pour ceux qu'on livre à la "justice" espagnole que j'avais combattus au temps du franquisme.

Je dois avouer être aussi très choqué qu'un Catalan socialiste n’ait pas la mémoire du traitement infligé naguère aux prisonniers politiques dans son pays d'origine. Et par la "naïveté" des propos de Hollande qui prétendait qu'on pourrait lui restituer Aurore après examen du dossier.
L'ambassadeur d'Espagne Manuel Carlos Valls fait les frais du dernier des poètes révolutionnaires encore en vie et ceci pour notre plus grand bonheur.
 (Source : comité pour une nouvelle résistance CNR, via danactu-resistance)
 
 
 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-rumain
commenter cet article

commentaires