Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 17:31

 

La rectrice reproche à nous parents de ce département (le Pas de Calais) notre manque d'ambition. Mais, tous les parents veulent que leur enfant réussisse à l'école.

 

Aujourd'hui pour les enfants dans ce département, dans cette académie, c'est plus difficile qu'ailleurs. L'éducation n'est plus nationale, la Cour des Comptes a souligné l'injustice de la répartition des moyens d'enseignement : pour Paris la dotation par élève est de 3134euros, pour notre académie, elle est de 2955euros ; pour le second degré, 9300euros pour Paris et 7080 pour nous.

 

 

 

Plus difficile parce que les réformes se sont faites non dans l'intérêt de l'enfant, mais pour justifier les suppressions de postes et la marchandisation de l'école, 30 % des familles ont recours à des officines privées de soutien scolaire.

 

Dans le bassin Lens-Liévin, ce sont les maternelles-26 fermetures sur 35- et l'accueil des 2 ans qui ont été les principales victimes de la dernière carte scolaire Chatel/ Sarkozy. Les RASED (réseaux d'aide pour les élèves en difficulté) ont été saccagés : par exemple en 2005, il y avait 156 postes pour le soutien, aujourd'hui 37. Certains membres des RASED sont dans la salle, saluons leur action .

 

Pour le second degré, les lycées professionnels ont été pris pour cible, demandez aux élèves, aux parents et enseignants de OIGNIES, DE lens (Béhal ou Robespierre) ce qu'ils subissent.

 

 

 

Globalement, il faut repenser l 'école ensemble, c'est vital pour l'avenir. L'école doit donner tous les outils nécessaires à tous les enfants,-handicapés, surdoués, en difficulté ou sans papier-, cela veut dire des moyens et des objectifs qui conduisent vers la citoyenneté et la liberté de choisir son parcours professionnel.

 

Dimanche (3 juin), nous avons fait la marche pour la dignité ; pour la rentrée, il nous faut un plan de rattrapage pour cette académie pour le respect de nos enfants, et des personnels de l'éducation.

 

Les législatives sont importantes, c'est à l'Assemblée nationale que se décident les orientations et les budget. Des députés Front de Gauche nombreux à l'Assemblée, c'est un outil pour faire avancer la cause des enfants et de l'école , non pour quelques privilégiés mais pour tous.

 

(Intervention de Laurence ZADERATZSKY, ancienne responsable de parents d'élèves, lors du meeting de Bruno TRONI et Jean Luc MELENCHON le 7 juin à LENS)

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-rumain
commenter cet article

commentaires