Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 14:14

liberte-camera.jpg

 

Vie privée : notre compteur de gaz va-t-il devenir un mouchard ?

Vous vous êtes douché en rentrant du boulot et vous prenez une autre douche vers 23 heures ? Vous avez sans doute fait l’amour.

Vous allumez le chauffage toute la journée aujourd’hui : vous êtes peut-être malade.

Vous consommez subitement une grande quantité d’eau chaude ? Si un meurtre sanglant a eu lieu dans votre village, vous pourriez être suspecté.

Alors que le gouvernement débat avec GDF Suez sur le prix du gaz, qui devrait augmenter de 5% ce lundi 2 juillet, une évolution est passée sous silence : le distributeur de gaz, GRDF, encourage de plus en plus leurs clients à s’équiper de « compteurs intelligents » ou « compteurs communicants ». Raison avancée : réaliser des économies d’énergie.

Qui peut avoir accès à ces données ?

Ces petits boîtiers permettent de savoir quand vous utilisez le gaz pour prendre une douche, pour faire la vaisselle, pour vous chauffer, cuisiner, etc.

Ils savent évidemment quelle quantité vous consommez, à quel moment. Bref, quelles sont vos activités, et quand vos habitudes changent. Le compteur intelligent envoie par ondes radio – c’est la formule retenue en France – les informations à un système national qui regroupe l’ensemble des informations remontées chaque jour.

Qui peut avoir accès à ces données ?

  • vous, ce qui vous permet de contrôler votre consommation. On pourrait même imaginer un relevé régulier en euros plutôt qu’en kW ;
  • le distributeur de gaz. Le système lui permet de mettre fin aux relevés physiques effectués par des opérateurs, mais également aux estimations de consommation, qui sont pour l’instant nécessaires pour des paiements mensuels, avec des rectifications chaque année.

Mais ce n’est pas tout.

Avis alarmiste du Contrôleur européen

Le 8 juin 2012, le Contrôleur européen de la protection des données (CEPD) a adopté un avis sur la recommandation de la Commission européenne relative à la préparation de l’introduction des systèmes intelligents de mesure, pour toutes les énergies. Un avis plutôt alarmiste :

« Alors que le déploiement à l’échelle européenne des systèmes de compteurs intelligents peut apporter des avantages significatifs, il permettra également la collecte massive de données à caractère personnel pour suivre ce que les membres d’un ménage font dans l’intimité de leurs maisons, s’ils sont en vacances ou au travail, comment ils utilisent leur temps libre [...]

Ces modèles peuvent être utiles pour l’analyse de la consommation à des fins d’économies d’énergie, mais en corrélation avec des données provenant d’autres sources, le potentiel d’une large exploration de données est très important. Les modèles et profils peuvent être utilisés à de nombreuses autres fins, y compris le marketing, la publicité et la discrimination de prix par des tiers. »

Le Contrôleur européen invite la Commission européenne à évaluer si des mesures législatives supplémentaires sont nécessaires au niveau de l’UE pour assurer la protection adéquate des données personnelles. Le CEPD recommande notamment que les Etats établissent des orientations sur :

  • la fréquence des relevés de compteurs,
  • la durée de conservation des données,
  • la remise aux consommateurs de la logique de tous les algorithmes utilisés pour l’exploration de données.

Le 8 juin 2012, le Contrôleur européen de la protection des données (CEPD) a adopté un avis sur la recommandation de la Commission européenne relative à la préparation de l’introduction des systèmes intelligents de mesure, pour toutes les énergies. Un avis plutôt alarmiste :

« Alors que le déploiement à l’échelle européenne des systèmes de compteurs intelligents peut apporter des avantages significatifs, il permettra également la collecte massive de données à caractère personnel pour suivre ce que les membres d’un ménage font dans l’intimité de leurs maisons, s’ils sont en vacances ou au travail, comment ils utilisent leur temps libre [...]

Ces modèles peuvent être utiles pour l’analyse de la consommation à des fins d’économies d’énergie, mais en corrélation avec des données provenant d’autres sources, le potentiel d’une large exploration de données est très important. Les modèles et profils peuvent être utilisés à de nombreuses autres fins, y compris le marketing, la publicité et la discrimination de prix par des tiers. »

Le Contrôleur européen invite la Commission européenne à évaluer si des mesures législatives supplémentaires sont nécessaires au niveau de l’UE pour assurer la protection adéquate des données personnelles. Le CEPD recommande notamment que les Etats établissent des orientations sur :

  • la fréquence des relevés de compteurs,
  • la durée de conservation des données,
  • la remise aux consommateurs de la logique de tous les algorithmes utilisés pour l’exploration de données.

(source texte : rue89)

 

voir aussi :

 

le compteur électrique nouveau Big Brother ?

Compteur Linky : où en est-on ?

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-rumain
commenter cet article

commentaires