Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 16:44

 

 

Standardiste : «Pizza..., bonjour!»

Client : «Bonjour, je souhaite passer une commande.»

Standardiste : «Puis-je avoir votre NIDN, monsieur ?»

Client : «Mon numéro d'identification nationale (National ID Number). Oui, un instant, voilà, c'est le 6102049998-45-54610.»

Standardiste : «Merci Mr. Sheehan. Donc, votre adresse est bien le 1742 Meadowland Drive et votre numéro de téléphone, le 494-2366. Votre numéro de téléphone professionnel chez Lincoln Insurance est le 745-2302 et votre numéro de téléphone mobile le 266-2566. De quel numéro appelez-vous?»

Client : «Euh? Je suis à la maison. D'où sortez-vous toutes ces informations?»

Standardiste : «Nous sommes branchés sur le système monsieur.»

Client : (Soupir) «Ah bon! Je voudrais deux de vos pizzas spéciales à la viande...»

Standardiste : «Je ne pense pas que ce soit une bonne idée monsieur.»

Client : «Comment ça?»

Standardiste : «Selon votre dossier médical, vous souffrez d'hypertension et d'un niveau de cholestérol très élevé. Votre assurance maladie vous interdit un choix aussi dangereux pour votre santé.»

Client : «Aïe! Qu'est-ce que vous me proposez alors?»

Standardiste : «Vous pouvez essayer notre pizza allégée au yaourt de soja. Je suis sûre que vous l'adorerez.»

Client : «Qu'est-ce qui vous fait croire que je vais aimer cette pizza?»

Standardiste : «Vous avez consulté les recettes gourmandes au soja à votre bibliothèque locale la semaine dernière, monsieur. D'où ma suggestion !»

Client : «Bon d'accord. J'en prends deux, format familial. Combien je vous dois?»

Standardiste : «Ca devrait faire l'affaire pour vous, votre épouse et vos quatre enfants, monsieur. Vous nous devez 49,99 Euros.»

Client : «Je vous donne mon numéro de carte de crédit.»

Standardiste : «Je suis désolée monsieur, mais je crains que vous ne soyez obligé de payer en liquide. Votre solde de carte de crédit dépasse la limite.»

Client : «J'irai chercher du liquide au distributeur avant que le livreur n'arrive.»

Standardiste : «Ca ne marchera pas non plus monsieur. Votre compte en banque est à découvert.»

Client : «Ce ne sont pas vos oignons. Contentez-vous de m'envoyer les pizzas ! J'aurai le liquide. Combien de temps ça va prendre?»

Standardiste : «Nous avons un peu de retard, monsieur. Elles seront chez vous dans environ 45 minutes. Si vous êtes pressé, vous pouvez venir les chercher après avoir retiré du liquide,mais transporter des pizzas en moto est pour le moins acrobatique.»

Client : «Comment diable pouvez-vous savoir que j'ai une moto?»

Standardiste : «Je vois ici que vous n'avez pas honoré les échéances des paiements de votre voiture et qu'elle a été saisie. Mais, votre Harley est payée.Donc, j'ai simplement présumé que vous l'utiliseriez.»

Client : «Cali... de tab... d'ost... de ciboi...»

Standardiste : «Je vous conseille de rester poli, monsieur. Vous avez déjà été condamné en juillet 2006 pour outrage à un agent.»

Client : (Sans voix)

Standardiste : «Autre chose, monsieur?»

Client : «Non, rien. Ah si, n'oubliez pas les deux litres de Coca gratuits avec les pizzas, conformément à votre pub.»

Standardiste : «Je suis désolée monsieur, mais une clause d'exclusion de notre publicité nous interdit de proposer des sodas gratuits à des diabétiques.»



Et oui nous en arrivons là grâce au RFID (Radio Frequency IDentification). Vive la confidentialité chez Big Brother !!!


flickr-2959016346-image

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-rumain
commenter cet article

commentaires