Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 20:11
 mauvaise-reputation.jpg
 
14 juillet 1764, naissance de Jean-François VARLET.
Révolutionnaire français considéré comme un précurseur de l'anarchisme.
Employé de la Poste parisienne, il adhère à la section des Droits de l'Homme et devient propagandiste ambulant (à l'aide d'une estrade roulante). Orateur apprécié des sans-culottes (les plus humbles), il prend part en juillet 1791, à la manifestation populaire du Champ-de-Mars qui est réprimée dans le sang par les monarchistes constitutionnels. Membre du Club des Jacobins, il en est exclu en 1792. Il poursuit la lutte en franc-tireur et édite diverses brochures dont : "Déclaration solennelle des Droits de l'Homme dans l'Etat social". Proche des positions de Jacques Roux (l'auteur du "Manifeste des Enragés"), il participe avec lui au comité insurrectionnel qui prépare une marche sur la Convention pour y imposer des mesures économiques. La tentative échoue, en partie à cause de l'opposition des Jacobins (ces derniers investiront le 30 juin 1793, le Club des Cordeliers qui soutenait l'action des "enragés" et y imposeront leur vision). En septembre, le "Comité de Salut Public" fait arrêter Roux, Varlet et leurs amis, et ferme les clubs de femmes qui soutenaient les "enragés". Varlet échappe de peu à la peine de mort, mais subit le cachot. Libéré en novembre, il poursuit sa dénonciation aussi bien de la dictature de Robespierre que de la réaction bourgeoise qui lui succède. Il est l'auteur d'un des premiers manifestes anarchistes "l'Explosion". Il se manifestera de nouveau pour éviter le retour de la monarchie dans un soutien à Bonaparte, puis à Nantes lors de la révolution de juillet 1830. Il meurt à Corbeil, le 4 octobre 1837, par "submersion" selon son acte de décès.

14 juillet 1942, mort de Sébastien FAURE
 Nous sommes les persécutés 
 De tous les temps et de toutes les races 
 Toujours nous fume exploités 
 Par les tyrans et les rapaces 
 Mais nous ne voulons plus fléchir 
 Sous le joug qui courba nos pères 
 Car nous voulons nous affranchir 
 de ceux qui causent nos misères 
   
 Refrain : Eglise, Parlement, Capitalisme, Etat, Magistrature 
 Patrons et Gouvernants, libérons nous de cette pourriture 
 Pressant est notre appel, donnons l'assaut au monde autoritaire 
 Et d'un cœur fraternel nous réaliserons l'idéal libertaire 
   
 Ouvrier ou bien paysan 
 Travailleur de la terre ou de l'usine 
 Nous sommes dès nos jeune ans 
 Réduits aux labeurs qui nous minent 
 D'un bout du monde à l'autre bout 
 C'est nous qui créons l'abondance 
 C'est nous tous qui produisons tout 
 Et nous vivons dans l'indigence 
   
 Refrain 
   
 L'Etat nous écrase d'impôts 
 Il faut payer ses juges, sa flicaille 
 Et si nous protestons trop haut 
 Au nom de l'ordre on nous mitraille 
 Les maitres ont changés 100 fois 
 C'est le jeu de la politique 
 Quelques soit ceux qui font les lois 
 C'est bien toujours la même clique 
   
 Refrain 
   
 Pour défendre les intérêts 
 Des flibustiers de la grande industrie 
 On nous ordonne d'être prêts 
 A mourir pour notre patrie 
 Nous ne possédons rien de rien 
 Nous avons horreur de la guerre 
 Voleurs, défendez votre bien 
 Ce n'est pas à nous de le faire 
   
 Refrain 
   
 (Attribué à Sébastien Faure) 
 
14 juillet 1993, mort de Léo FERRE
 
 
 
Chaque année : ceux et celles qui ont…mauvaise réputation.
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-rumain
commenter cet article

commentaires