Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 22:01

poursuite.jpg

 VDN.jpg

 Maison flamande : un courrier du ministre, des débats entre élus

Opstaan, l'association de jeunes de la Maison flamande, installée à Lambersart, est à l'initiative d'une manifestation d'extrême droite prévue le 8 octobre à Lille (lire nos deux pages en Région du 15 septembre). Du coup, l'opposition de gauche a, de nouveau, interpellé le député-maire UMP de Lambersart sur ce sujet, lors du conseil municipal de jeudi. Marc-Philippe Daubresse a brandi un courrier du ministre de l'Intérieur pour justifier « l'impossibilité de fermer » la Maison.

C'est Pierre-Yves Pira (liste « Vraiment à gauche ») qui a lancé le débat, au moment des questions diverses, jeudi, à quelques jours de la manifestation lilloise annoncée dans la presse. « Nous vous avions interpellé l'an dernier au sujet de la Maison flamande de Lambersart », a d'abord rappelé l'élu d'opposition. Avant de demander si le maire, qui avait sollicité une enquête du ministère de l'Intérieur sur les activités de Vlaams Huis (l'autre nom de la maison située au 144 de la rue Flament-Reboux), avait enfin obtenu une réponse... Marc-Philippe Daubresse n'en avait, apparemment, pas eu de Brice Hortefeux. C'est son successeur, Claude Guéant, qui lui a répondu le 9 août dernier.

Mais avant de résumer la teneur de ce courrier ministériel, le maire de Lambersart a rappelé que la préfecture n'avait toujours pas été saisie d'une demande d'autorisation. « J'avais dit à Roger Vicot (l'adjoint à la sécurité de Lille) que j'étais d'accord pour qu'on discute de la manifestation. Et puis, j'ai vu que la ville de Lille et la préfecture s'étaient rencontrées (...) ils n'ont pas jugé bon de nous associer !».

 Ceci dit, a précisé l'élu UMP, « nous sommes évidemment en contact avec la préfecture, un dispositif préventif a été mis sur pied, au cas où... » Mais pour lui, comme pour le ministre de l'Intérieur, tant que « le trouble à l'ordre public » n'est pas établi, impossible de fermer la Maison flamande : « Sur quelle base juridique je pourrais la fermer ? Claude Guéant indique clairement qu'il ne dispose pas d'éléments en ce sens, pour l'instant (1) ... On est en France, c'est un pays de liberté. » Là-dessus, c'est Jérôme Roussel qui s'est étranglé. Lui aussi a, à plusieurs reprises, interpellé le maire de Lambersart sur ce lieu que certains voient comme un « repaire de fascistes ». « Personne ne voit de trouble à l'ordre public ? Si les services de M. Guéant ne savent pas faire de copies d'écran, je vais lui en envoyer, il suffit de lire le site internet de la Maison flamande pour comprendre ! » a lancé l'élu socialiste. Pour lui, c'est clair, comme il le dira en aparté, le ministère de l'Intérieur aura besoin « de ratisser large » au moment de l'élection présidentielle et n'a donc pas intérêt à se fâcher avant la frange la plus à droite de son électorat.

De leur côté, les responsables de la Maison flamande organisent, mardi, une conférence de presse... On reparlera, donc. •

(1) Marc-Philippe Daubresse n'a pas souhaité communiquer à la presse une copie de la lettre du ministre de l'Intérieur.

 

Voix du nord (1° oct. , Lomme – Lambersart)

 

antifa_by_jacekpiotr.jpg

 

 

8-octobre.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-rumain
commenter cet article

commentaires