Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 20:20

Be Street

 

Tout au long de la journée d’hier lundi, les media ont fait part de la récente interpellation à Marseille et autour de l’Etang de Berre de personnes “appartenant à la communauté des Gens du voyage”. La mention de l’appartenance à une ‘communauté’, sous-entendant la généralisation du comportement de quelques délinquants à l’ensemble des membres de ladite communauté, participe d’un racisme ordinaire dont le MRAP n’accepte pas la banalisation. Du fait de la présentation de cette information, des propos à caractère raciste manifeste se déchaînent contre les Gens du voyage, notamment sur les sites d’information et les forums internet.

La plupart des media ont l’honnêteté de mentionner leur source : la Préfecture ! Une fois de plus, les Gens du voyage sont stigmatisés, désignés dans leur ensemble comme des délinquants par les services de l’Etat dont le rôle devrait être, au contraire, la lutte contre le racisme et les discriminations.

Le MRAP rappelle que dans un “avis sur le respect des droits des “Gens du voyage” et des Roms migrants au regard des réponses de la France aux instances internationales” publié le 25 mars, la Commission Nationale Consultative de Droits de l’Homme a conclu que les législations applicables à ces populations tendent à renforcer la stigmatisation et les discriminations dont elles souffrent ; que “ces discriminations, les confusions et les amalgames entretenus à l’égard de ces populations - qui sont souvent perçues dans l’imaginaire collectif comme délinquantes- doivent être combattus par des mesures concrètes d’accès aux droits et par une volonté politique réelle et affirmée de lutter contre les stéréotypes et les discriminations” : tout le contraire de la pratique de la Préfecture des Bouches-du-Rhône !

11-04-01-sarkojardine 72rvb

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-rumain
commenter cet article

commentaires