Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 16:28

cri 1

 

Disparition des RASED, communiqué de Gilles Leproust


 

M. l’Inspecteur d’académie a annoncé, le vendredi 20 janvier, la fermeture des postes d’enseignants dédiés à l’aide spécialisée aux élèves en difficulté (RASED).

Ces dispositifs d’accompagnement scolaire, forts utiles et appréciés par de nombreux enfants et familles d’Allonnes, ont montré leur efficacité pour lutter contre les inégalités sociales. Leur disparition serait funeste et annonciatrice d’une aggravation terrible des conditions d’enseignement d’élèves déjà en difficulté.

L’ensemble des maîtres spécialisés dans l’aide pédagogique au sein des RASED appelle à un rassemblement mardi 24 janvier à 18h30 sur le parvis de l’Inspection académique, 34 rue de Chanzy – 7200 Le Mans.

Gilles Leproust, Conseiller général et maire d’Allonnes, solidaire de cette action, soutient les parents d’élèves, les enseignants, les associations de défense de l’école publique et l’ensemble de la communauté éducative dans cette action pour, non seulement refuser la fermeture des postes RASED, mais aussi pour que l’Ecole de la République dispose des moyens nécessaires à ses missions.

(elunet.org)

 

(source photo : brest.letelegramme.com)

 

ALERTE SUR LA DISPARITION DES RASED

 

Parents,

PREVISIONS POUR LA RENTREE 2012 :

14 000 postes supprimés dans l’éducation nationale

5 700 dans les écoles primaires dont 3000 postes RASED.

Dans le Gers, 25 suppressions sont annoncées : 13 hors la classe dont majoritairement des postes RASED.

L’existence des RASED, structures indispensables à tous les élèves, est aujourd’hui compromise. Alors que les moyens des RASED ont toujours été insuffisants pour couvrir les besoins, alors que la plupart des RASED sont déjà largement incomplets, c’est aujourd’hui une véritable disparition qui est programmée !

Cette politique de suppression de postes va à l’encontre des besoins des élèves et des écoles, conduit à un renforcement des inégalités dans les écoles publiques. Elle compromet l’avenir de milliers d’élèves.

(...)

Votre soutien est indispensable lors des différentes actions prévues pour la défense d’une école publique de qualité,

LES RASED DU GERS

 
 
2 500 RASED supprimés : le scénario se confirme

Département par département, le voile sur la nature des 5 700 postes supprimés à l’école primaire pour la rentrée prochaine se lève peu à peu. Première cible, les postes RASED consacrés aux aides spécialisées pour les élèves en difficulté connaissent une véritable purge.

Selon un premier comptage effectué par le SNUipp-FSU et portant sur 50 départements, plus de 1170 suppressions de postes d’aides spécialisées – maîtres E et G (1) – sont déjà annoncées.

Au final, ce sont près de 2 500 postes qui risquent d’être totalement liquidés, comme l’avait malheureusement estimé le SNUipp-FSU en octobre dernier. Ils s’ajoutent aux 2 500 emplois de RASED déjà effacés entre 2008 et 2011. En 5 ans, ce sera donc près d’un tiers de l’effectif total des RASED, essentiellement des maîtres E et G, qui aura disparu des écoles.

(...) Dans ce contexte, le SNUipp-FSU appelle à la réussite de ses 101 grèves et manifestations, et du temps fort du 31 janvier. L’exigence de la suspension des suppressions de postes et une politique ambitieuse pour l’école primaire sont au coeur de ces mobilisations.

 

(source : snuipp.fr  )

 

 

 

Durban : la lutte jusqu'au bout

Les parents d'élèves du canton de Durban-Corbières sont en colère et le font savoir. Hier matin, ils se sont mobilisés pour dire « non » à la suppression des 4 postes qui sont menacés au sein de leur école et du canton (aide administrative, maître E du Rased, brigade de secteur, conseiller pédagogique d'occitan). « Ces mesures constituent un handicap supplémentaire pour les élèves des milieux populaires et le Gouvernement qui prend ces décisions n'ignore rien de ces conséquences. C'est toute l'école publique qui est en danger », souligne Aïda Duparcq, parent d'élève. Les élus locaux, les parents des autres écoles, ainsi que le conseiller général du canton sont venus soutenir ce mouvement. Les parents d'élèves tiennent à les remercier pour la pétition qu'ils ont signée en faveur de leur école. Des parents d'élèves qui appellent à manifester bruyamment devant l'école primaire mardi prochain 31 janvier.

(ladepeche.fr)

 

 

                     Narbonne, lettre ouverte aux élus

En octobre 2011, deux députés, Xavier Breton et Gérard Gaudron annonçaient dans un rapport relatif au projet de budget 2012 : "L'exécution du projet 2012 dans le premier degré, avec comme contrainte la suppression de 5700 postes dans l'enseignement public (premier degré) sans fermeture nette de classe, obligera les RASED à fournir une "contribution", nous mettons des guillemets, très substantielle."

Nous y sommes ! Après plusieurs années consécutives de suppressions de postes à l'Education nationale, l'hémorragie continue. De plus en plus d'enfants en difficulté ne sont plus pris en charge et la disparition des RASED est imminent. Dans les écoles maternelles et élémentaires, les équipes du RASED ont pour mission d'apporter des aides spécifiques auprès des élèves en difficulté. Constituées d'enseignants spécialisés et de psychologues scolaires, elles travaillent en lien étroit avec les enseignants, les parents et les partenaires extérieurs.

L'école ne peut pas faire l'impasse sur le traitement de la grande difficulté scolaire.

Les personnels spécialisés tiennent une place importante de médiateurs entre tous les acteurs :

Exit le travail du maître E chargé de la remédiation pédagogique auprès de petits groupes d'élèves.

Exit l'intervention des rééducateurs (maîtres G) qui, par d'autres stratégies, accompagnent nos enfants vers une place d'élève.

Exit les actions de prévention, principalement en maternelle, qui permettent d'éviter l'enkystement de la difficulté et non un dépistage discriminatif.

A l'heure où l'école française est pointée du doigt quand elle peine à atténuer les inégalités sociales et à réduire les écarts de résultats obtenus lors des enquêtes internationales, - Exit l'aide aux plus défavorisés.

L'école peut-elle accepter de laisser sur le bord du chemin certains de ses élèves en souffrance ? Pour que l'école de la république reste le premier lieu où l'enfant construise son projet d'avenir et son devenir de futur citoyen, Quels projets ? Quelles solutions ? C'est pourquoi le collectif audois "Sauvons notre école et gardons nos RASED" vous demande de vous engager publiquement contre toutes les suppressions de postes - spécialisés ou non - dans l'Éducation nationale.

(lindependant.fr)

Devant l’IUFM, hier, les parents d’élèves et écoliers avec les profs des Rased.

 

Épinac Les parents entrent en résistance

Si rien n’est définitif à ce jour, il n’en demeure pas moins que l’annonce de la suppression éventuelle de deux classes ainsi que le départ pour Autun du Rased à la prochaine rentrée, ne passe vraiment pas ici. Les parents ne comprennent pas que l’on veuille enlever des moyens alors que les effectifs annoncés sont en hausse : Maternelle Gouze 85 dont deux tout-petits à la rentrée 2011, attendus 85 dont 33 petits (3 ans) tous identifiés auxquels viendraient s’ajouter 12 tout-petits (2 ans) soit un total de 97 – en primaire l’effectif passant de 142 à 149 à la rentrée 2012. Ceci alors que la municipalité qui a beaucoup investi et investit encore pour les écoles qui tiennent à l’accueil des tout-petits, d’autant plus que si une classe ferme ici, un poste d’Atsem disparaît aussi. Les parents s’insurgent aussi contre le départ du poste de Rased sachant que 29 enfants en difficulté sont suivis actuellement, montrant bien les besoins sur ce secteur. Devant cette menace, les parents lancent toute une série d’actions afin que ce scénario disparaisse des intentions de l’Éducation nationale (voir page 2 du cahier de l’édition d’Autun). À noter que pour la première fois ici, tous les enseignants sans exception suivront le mouvement de grève mardi 31 janvier. Un vrai ras-le-bol !

(lejsl.com)

Dans le Pas de Calais :

- RASED : 61 suppressions (27 postes E, 29 postes G, 5 postes psy)

- BD REP : 26 suppressions

- classes : 130 fermetures à l'étude!!

 

Dans le Nord :

37 suppressions de postes RASED prévues

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-rumain
commenter cet article

commentaires