Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 16:47
 
 
On nous dit que l’école s’invite dans la campagne (présidentielle). J’ai plutôt la sensation que la « campagne » instrumentalise l’école, ou l’idée qu’elle s’en fait.
On pourrait penser qu’il faut laisser les choses telles qu’elles sont. On pourrait penser que les choses iront mieux le 6 mai et qu’il n’y a rien à faire en attendant…
En attendant quoi ?
On peut aussi penser que nous (parents, enseignant-e-s, citoyen-ne-s au vrai sens du terme) devons d’abord être des acteurs de cette école, que nous devons montrer notre détermination, nos choix, nos refus aux futur-e-s élu-e-s. Si les urnes sont un droit, elles ne doivent pas confisquer notre parole, et cette parole doit s’entendre, avec force s’il le faut.
ouvrez-la
 
 Ci-dessous, 3 moyens de faire entendre cette parole :
APPEL DES RASED :
SAUVER ET DÉVELOPPER LES RASED, C’EST DÉFENDRE UNE ÉCOLE POUR TOUS !
A l'initiative des organisations du Collectif National Rased :
AFPEN, FNAME, FNAREN, ANCP,
FCPE
AGSAS
CGT Educ'action, SE-UNSA, SGEN-CFDT, SIEN-UNSA, SNPI-FSU, SN PsyEN-UNSA, SNUipp-FSU, SUD-éducation
Une politique à haut risque : Plus aucune aide spécialisée pour 250000 élèves d’école primaire dès la rentrée !
Année après année, les cartes scolaires révèlent un véritable abandon du service public d’éducation
- augmentation des effectifs par classe
- dégradation des formations initiale et continue des maîtres
- diminution des postes de remplaçants
- abandon de la scolarisation dès 2 ans
- conditions dégradées de scolarisation pour les élèves en situation de handicap
- démantèlement des RASED (Réseau d'Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté - maîtres E, rééducateurs et psychologues)
L’école tout entière est touchée avec de lourdes conséquences pour les plus fragilisés de ses élèves.
Pour la rentrée 2012, une nouvelle vague de suppressions massives de postes de RASED est programmée, qui portera à près de 5000 le nombre de postes d'enseignants spécialisés de RASED détruits depuis 2008. Le ministère saborde ainsi le seul dispositif gratuit d’aides spécialisées et psychologiques à l’intérieur de l’école. Des milliers d’élèves sont sacrifiés, sous couvert d’une dette publique qui masque en réalité une vision ultralibérale de l’éducation.
Attaquer les RASED :
-C’est supprimer le regard spécifique des enseignants spécialisés sur les élèves en difficulté.
-C’est laisser des enfants, pour lesquels la réponse pédagogique du maître de la classe n’est pas suffisante, s’enfoncer résolument dans l’échec scolaire, la violence ou l’exclusion.
-C’est ne plus accompagner les familles et laisser des enseignants désarmés par des enfants qui n’apprennent pas.
-C’est externaliser la difficulté scolaire vers le secteur privé en renvoyant aux familles la responsabilité et la charge d’en supporter le coût.
L’aide personnalisée et les stages ne peuvent en aucun cas remplacer les RASED ; chacun le sait, depuis les enseignants, les parents, jusqu’à l’Inspection Générale qui l’a clairement exprimé dès 2009. La difficulté scolaire est complexe et multiforme. L’école a besoin de tous les professionnels spécialisés, pour croiser les regards et assurer l’accompagnement des élèves afin d’enrayer l’échec scolaire.
Toutes les ressources doivent pouvoir être mobilisées dans l’ensemble des dispositifs pour assurer la réussite de tous les élèves.
Signer la pétition  ICI 
 Appel_RASED_LOGO.jpg
Non à la fermeture des centres de formation pour les psychologues scolaires !!!
Organisations associées : Collectif RASED 62, Sud Education 59/62, CNT 59/62, CGT Educ’action 62, AME 62, Snuipp 62, Se Unsa 62, GFEN, FCPE 59.
Après les (dé)mesures de carte scolaire, après le démantèlement des RASED nous apprenons maintenant que le ministère de l'Education Nationale signe la mise à mort des psychologues scolaires.
Cette mise à mort se fait de manière très insidieuse, sans annonce officielle, pour cela, il suffit au ministère de fermer certains centres de formation :
Lille, Aix-Marseille, Grenoble, soit 50 % des centres actuels !!!
Les responsables des centres ainsi sacrifiés n'ont même pas été informé(e)s et se sont trouvé(e)s sous le fait accompli !!!
Par cette volonté (pas même affichée) de démanteler l'aide aux élèves en difficulté le ministère montre une fois de plus sa volonté de détruire l'école publique pour toutes et tous !!!
Alors que le besoin de psychologues scolaires (et de l’ensemble des RASED) se fait de plus en plus criant sur le terrain, le ministère poursuit sa politique aveugle de casse de l’école publique.
Nous refusons la fermeture des centres de formation de Lille, Grenoble et Aix-Marseille.
Nous exigeons au contraire le développement de la formation des psychologues scolaires (et des maîtres spécialisés).
Signer la pétition ICI
  
Un parmi les autres.

Un film de Pierre de Nicola
Production FNAREN

Synopsis
Au sein de l’Education Nationale, des enseignants se sont spécialisés pour aider des enfants qui ne parviennent pas à être élève malgré leurs efforts. Ce sont les rééducateurs des RASED (Réseaux d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté). Leur approche très particulière emprunte d’autres voies pour permettre à ces enfants de trouver le chemin des apprentissages.
Le film suit trois rééducateurs dans leur travail, en Tarn- et- Garonne : Jean-Michel qui arrive d’une grande ville du Nord, Julie qui découvre le métier et Christiane qui va l’accompagner dans sa formation. Les séquences de rééducation avec les enfants entrent en résonance avec des témoignages de parents, d’enseignants, des éclairages de spécialistes…. Au-delà de la difficulté scolaire et de son dépassement, c’est de la réalité de l’école d’aujourd’hui dont il est question.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-rumain
commenter cet article

commentaires