Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 20:11

 

Le réseau d'aides spécialisées épaule 350 enfants en difficulté – Hanvec

Trois questions à...

Yves Lagadec, adjoint au maire d'Hanvec, service écoles.

 

Quelle est la mission du Rased, dont la nouvelle convention vient d'être signée avec l'Éducation nationale ?

 

Le réseau d'aides spécialisées aux élèves en difficulté (Rased) de Plougastel-Daoulas a pour mission de faciliter l'intégration des enfants en difficulté, dans le milieu scolaire. Il se compose de trois membres : un psychologue scolaire, un premier maître qui intervient au niveau pédagogique et un second, qui s'occupe des enfants ayant des difficultés comportementales. Ce dernier poste est, malheureusement, resté vacant, cette année. La situation risque de perdurer en raison des mesures gouvernementales de non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux. Une convention entre les communes du canton de Daoulas et Jean-Luc Rumeau, inspecteur de l'Éducation nationale, vient, effectivement, d'être signée.                  [ ????!!!...ndlr]

 

À partir de quel moment intervient-il ?

À la demande de l'enseignant ou, parfois, directement de la famille

[de l’élève ? de l’enfant ? des partenaires ?].

Les professionnels voient d'abord les parents, puis l'enfant [et l’inverse ??] et établissent un plan d'action en fonction des difficultés signalées. Celles-ci peuvent être diverses : problème d'insertion dans l'établissement, manque de respect, problème de concentration...

[certes il y a des points de suspension, mais la « vision » des difficultés me semble…inachevée]

 Des actions sous forme de jeux sont mises en place pour sensibiliser les enfants et trouver, ensemble, des solutions pour y remédier. Ces aides qui, peuvent être individuelles ou collectives, se déroulent dans l'établissement, pendant les heures de cours. […]

 

Combien d'enfants sont suivis et pour quel coût ?

Dans les communes de Daoulas, Hanvec, L'Hôpital-Camfrout, Irvillac, Logonna-Daoulas, Loperhet, Plougastel-Daoulas et Saint-Urbain, le Rased prend en charge 350 enfants, de la maternelle au CM2. Le coût est supporté par les municipalités, qui financent 2 € par enfant scolarisé dans leur commune. Cette contribution, équitablement répartie entre toutes les communes, permet de boucler le budget de l'année.

Aude KERDRAON (sur ouest-France.fr, le 15 octobre 2011)

 

cri-9.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-rumain
commenter cet article

commentaires