Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 20:17

luter plus

 

ARRAS (62) :

Les manifestants s'offrent un boulevard pour dénoncer les fermetures de classes

« Non à la fermeture des classes. Non... » Les gamins s'époumonent. Inlassables. ...

Motivée, Justine, 8 ans, ne sait pas bien pourquoi... « Mais si ! Pour que les deux ans puissent aller à l'école », lui rétorque sa sœur, Amy, 6 ans. Les enfants de l'école George-Sand de Longuenesse ont donné de la voix, hier, devant l'inspection académique. Portant haut - et fort- les revendications de leurs aînés.

Parents d'élèves, professeurs, représentants syndicaux manifestaient contre les fermetures de classe annoncées, les suppressions de postes de RASED et d'enseignants spécialisés prévues dans l'académie. Tandis qu'une délégation syndicale était reçue, les manifestants descendaient sur la chaussée. Bloquant le boulevard de la Liberté.

Snudi-FO 62, Sud-Education, SNUipp 62, SNE et le collectif Rased 62 appelaient au rassemblement avant le comité technique qui doit arrêter, aujourd'hui, les décisions annoncées. « Le contexte global est alarmant. En cinq ans, cinq mille postes ont été supprimés dans l'académie... C'est un SeaFrance ou un Metaleurop par an ! » s'emporte David Boutin, du SNUipp. Premiers visés, d'après les organisations syndicales, les RPI... Et les élèves en difficulté.

Soixante et un postes de RASED sont menacés. Dont un maître G à Arras. « Cette fois, ce ne sont plus seulement sur des postes de stagiaires que joue l'Éducation nationale... Ce sont bien des titulaires qui sont concernés » précise David Boutin. Franck Dupont, du collectif RASED 62, n'a « aucun espoir »... « Il y a cinq ans, il y avait 155 maîtres "G" dans le département. Aujourd'hui, il en reste 37 !

» Dénoncé, aussi, le recul de la scolarisation des enfants de deux ans. « Qui ne sont plus pris en compte. Y compris, cette année, en zone d'éducation prioritaire » souligne David Boutin. « C'est à l'école que les enfants découvrent le goût des livres, apprennent à vivre ensemble. Cela favorise les CSP + », avance Geoffrey Capliez, du SNE, qui note qu'à Maroeuil la fermeture d'une classe de maternelle à l'école publique Dolto l'an dernier se solde par une ouverture dans le privé, à Sainte-Bertille, cette année... « Au total, 245 postes sont menacés. Alors même que les premières prévisions du Pas-de-Calais parlait de 163 postes en moins : il y a une marge de manœuvre... » Premiers dossiers défendus, les dossiers « limites », ceux dont les écoles avaient fait le déplacement hier.

L'école Georges-Sand de Longuenesse, Jacques-Prévert, de Saint-Omer, la maternelle du Centre de Coulogne, deux écoles d'Oye Plage... À Arras, Oscar-Cléret, concernée, n'était pas représentée. Tous espéraient que l'IA revienne sur ces décisions. Réponse attendue aujourd'hui. •

(source texte: lavoixdunord.fdr)

 

g29 25590911

Après le CTSD de ce jour :

 

un certain nombre de fermetures sont abandonnées,

 à savoir :

 

RASED :

 

Maître(sse)s E :

Harnes, Jean Jaurès

Liévin,  Prairial Floréal

Noyelle sous  Lens, J Rostand

Saint Martin Boulogne Nacry Ferry

Sallaumines, Basly

 

Maitre(sse)s G :

Arras, Voltaire, 1 fermeture abandonnée sur les 2 prévues

Calais Oran Constantine, 1 fermeture abandonnée sur les 2 prévues

Carvin, Appolinaire

Saint Nicolas les Arras Grenier

 

Classes :

Calais, primaire Condorcet

Brexen Enocq

Cagnicourt, Hendecourt

Royon Torcy

Nechoncel Bayeul les Pernes

Montigny en Gohelle, école maternelle du Barlet

Harnes, école élémentaire Diderot

 

(source :   SE UNSA 62 )

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-rumain
commenter cet article

commentaires