Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 15:17

 

2 janvier 1946 :  naissance de Jean-Bernard POUY à Paris.
Ecrivain libertaire, auteur de nombreux romans policiers.
Issu d'une famille d'anarchistes catalans, s'il n'est pas lui-même un militant (au sens où on l'entend), il garde une forte sympathie pour les anarchistes et en particuliers pour les militants anarcho-syndicalistes qui l'ont fortement marqué. Après des études universitaires (un D.E.A en histoire de l'Art sur le cinéma), il devient animateur socio-culturel dans un lycée de la région parisienne. Avant de se consacrer à la littérature policière, il exerce divers métiers comme professeur de dessin, journaliste, scénariste, etc.

 


En 1983 son premier roman "Spinoza encule Hegel" (écrit en 1977), voit le jour. L'année suivante il débute à la Série noire avec "Nous avons brûlé une sainte" (1984). De nombreux autres livres suivront. Dans "La Belle de Fontenay" (prix mystère de la critique en 1993) un vieil anar espagnol mène l'enquête. Pouy est ensuite l'initiateur de la série "Le poulpe", (alias Gabriel Lecouvreur, enquêteur libertaire et pourfendeur d'injustice), qui débute la collection avec son roman "La petite écuyère a cafté" (1995). Un auteur différent à chaque fois reprendra le personnage du Poulpe pour continuer cette série originale qui rencontrera un vif succès auprès du public. En l'an 2000, il lance le personnage "Pierre de Gondol" (enquêteur littéraire), avec le roman "1280 âmes", puis laisse à ses amis écrivains le soin de poursuivre les enquêtes .
"Il devait y avoir aussi un complément de fiche un peu plus long, disant peut-être que j'étais un bagarreur, un emmerdeur de première, un violent, un tueur dans l'âme, un psychopathe, peut-être la réincarnation de Jules Bonnot, solitaire et désespéré, le profil du terroriste moyen. Il devait y avoir aussi le témoignage de quelques flics à qui j'avais tenu tête pendant qu'ils me la mettaient au carré".
Extrait de "La Belle de Fontenay" où le vieil anar espagnol se fait interroger par la police.

(source texte : ephemanar  )

 

 

 

 



Partager cet article

Repost 0
Published by jean-rumain
commenter cet article

commentaires