Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 17:07

 

 

C'est un antidote aux apéros « saucisson et pinard » que nous mitonne l'extrême droite. Un film qui ne cherche pas à monter une communauté contre une autre, mais qui nous permet de réfléchir tous ensemble, paisiblement, au statut des immigrés en France. Son auteur, Thomas Lacoste, est une sorte d'anti-Eric Besson. Il se méfie des débats ras du zinc qui finissent en bastons identitaires. Pendant la campagne présidentielle de 2007, il était parti avec sa caméra sonder une vingtaine d'intellectuels (Réfutations). L'année suivante, il bricolait un doc sur la réforme des universités (Universités, le grand soir), puis un autre décryptant les menaces sur les libertés publiques (Rétention de sûreté. Une peine infinie).

Cette fois, pour Ulysse Clandestin, il interviewe, sur la longueur, en plan fixe, les historiens Tzvetan Todorov, Pap Ndiaye, Gérard Noiriel, l'anthropologue Françoise Héritier, le sociologue Eric Fassin... Projeté ici et là, mis en ligne sur Dailymotion, ce film offre une succession de points de vue qui mettent l'actualité en perspective (les immigrés italiens sifflaient déjà La Marseillaise en 1889) et pointe in fine l'incohérence du ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale. Le film réclame clairement sa suppression. Est-ce une œuvre politique ? Oui. Militante aussi, au meilleur sens du terme : il s'agit moins de propagande que de contre-expertise critique. Thomas Lacoste diffuse tous ses montages gratuitement, au nom du savoir et de l'idée qu'il se fait d'un citoyen.

(source : telerama.fr)

  

(ce soir, y'a rien à la télé)
 
 

Le film est une production de La bande passante, “réseau international de pensées critiques, de pratiques alternatives et de créations contemporaines”, qui le diffuse actuellement librement sur Internet et en DVD. En effet, dès septembre et l’ouverture du débat parlementaire sur la loi sur l’immigration, l’objectif est de multiplier les projections publiques. Le réseau a également lancé un appel pour la suppression du ministère de l’immigration et de l’identité nationale.

(source : ICI  voir également le commenaire)

 

no border bitte

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-rumain
commenter cet article

commentaires