Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 17:07

 

 

C'est un antidote aux apéros « saucisson et pinard » que nous mitonne l'extrême droite. Un film qui ne cherche pas à monter une communauté contre une autre, mais qui nous permet de réfléchir tous ensemble, paisiblement, au statut des immigrés en France. Son auteur, Thomas Lacoste, est une sorte d'anti-Eric Besson. Il se méfie des débats ras du zinc qui finissent en bastons identitaires. Pendant la campagne présidentielle de 2007, il était parti avec sa caméra sonder une vingtaine d'intellectuels (Réfutations). L'année suivante, il bricolait un doc sur la réforme des universités (Universités, le grand soir), puis un autre décryptant les menaces sur les libertés publiques (Rétention de sûreté. Une peine infinie).

Cette fois, pour Ulysse Clandestin, il interviewe, sur la longueur, en plan fixe, les historiens Tzvetan Todorov, Pap Ndiaye, Gérard Noiriel, l'anthropologue Françoise Héritier, le sociologue Eric Fassin... Projeté ici et là, mis en ligne sur Dailymotion, ce film offre une succession de points de vue qui mettent l'actualité en perspective (les immigrés italiens sifflaient déjà La Marseillaise en 1889) et pointe in fine l'incohérence du ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale. Le film réclame clairement sa suppression. Est-ce une œuvre politique ? Oui. Militante aussi, au meilleur sens du terme : il s'agit moins de propagande que de contre-expertise critique. Thomas Lacoste diffuse tous ses montages gratuitement, au nom du savoir et de l'idée qu'il se fait d'un citoyen.

(source : telerama.fr)

  

(ce soir, y'a rien à la télé)
 
 

Le film est une production de La bande passante, “réseau international de pensées critiques, de pratiques alternatives et de créations contemporaines”, qui le diffuse actuellement librement sur Internet et en DVD. En effet, dès septembre et l’ouverture du débat parlementaire sur la loi sur l’immigration, l’objectif est de multiplier les projections publiques. Le réseau a également lancé un appel pour la suppression du ministère de l’immigration et de l’identité nationale.

(source : ICI  voir également le commenaire)

 

no border bitte

Repost 0
Published by jean-rumain
commenter cet article
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 16:18

 

Ce jeudi 1er mars 2012, une enseignante et mère d’élève du Tarn-et-Garonne, dépose un recours au Tribunal Administratif de Toulouse suite au refus de l’Inspecteur d’Académie de prendre en compte son droit d’opposition au fichage de son plus jeune enfant dans la Base Élèves et la Base Nationale des Identifiants Élèves.

 

En effet, après plus de 2 000 plaintes de parents en 2009 et un recours en Conseil d’État en 2010, le droit d’opposition, prévu par l’article 38 de la Loi Informatique et Libertés, a été rétabli. Mais, dans la pratique, les Inspecteurs d’Académie refusent d’appliquer la loi, et s’octroient le pouvoir de décider arbitrairement que tous les motifs présentés par les parents sont illégitimes !

 

Pourtant, ni la sécurité des données, ni la confidentialité ne sont garanties aux parents, et de nouvelles interconnexions sont en cours, de façon tout à fait illégale, avec le Livret Scolaire Numérique ou le Livret Personnel de Compétences qui sont mis en œuvre sans aucune déclaration à la CNIL à ce jour.

Ce recours fait suite à ceux déposés depuis mai 2011 devant les tribunaux de Bastia, Lyon, Marseille, Metz, Nantes, Nîmes, Paris, Toulouse et Versailles.

Tous les parents sont invités à faire valoir leurs droits contre le fichage des enfants, première étape du fichage généralisé de la population. Ils trouveront toutes les informations nécessaires dans notre rubrique Kit anti-BE.

Nos enfants sont fichés ! Ne nous en fichons pas !

 

Source :   retraitbaseeleves

 

Voir également ICI la pétition "Pour un véritable droit d’opposition à l’informatisation de nos données personnelles"

Repost 0
Published by jean-rumain
commenter cet article
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 17:54

 pieuvre.jpg

 

Ci-dessous, quelques firmes (et leurs produits) appartenant à Monsanto :

firmes-1.jpg

 

 

 

 firmes-2.jpg

 

 

Ci-dessous, produits susceptibles de contenir des OGM ou dont les fabricants ne s'opposent pas à la présence d'OGM (soumis ou non à la loi sur l'étiquetage) ou ne peuvent pas garantir l'abscence d'OGM. (source Greenpeace)

Bon appétit !!

 

 Produits-1.jpg

 Produits-2.jpg

Produits-3.jpg

Produits-4.jpg

Produits-5.jpg

 

Etc., etc…

flickr-2959016346-image.jpg

Repost 0
Published by jean-rumain
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 15:19

 

Votre nouveau compteur électrique peut vous espionner.

Les nouveaux compteurs électriques, dits « intelligents », seraient justement trop intelligents. Ils permettent de « savoir beaucoup de choses sur les habitants d'une maison », s'inquiète la Cnil. Par exemple, l'heure à laquelle vous prenez votre douche ou utilisez votre grille-pain.

D'ici 2020, 80% des 35 millions de compteurs actuels devront avoir été remplacés par ces nouveaux modèles. Des compteurs dits « intelligents », parce qu'ils sont informatisés et peuvent :

  • Transmettre des informations : un relevé sera envoyé toutes les 10 à 30 minutes à ERDF (Electricité Réseau Distribution de France), le gestionnaire du réseau depuis l'ouverture du marché de l'électricité, et ces données seront ensuite transmise aux fournisseurs d'électricité ;
  • Piloter à distance votre installation électrique : ces relevés de consommation en temps réel permettent d'ajuster, par exemple, la consommation du chauffe-eau ou des radiateurs.

ERDF n'y voit que des avantages, pour les clients comme pour les producteurs d'électricité :

  • Pour les clients : des relevés plus précis permettent de mieux maîtriser la consommation d'électricité, et beaucoup d'opérations ne nécessiteront plus qu'un technicien se déplace ;
  • Pour les producteurs : EDF et ses concurrents pourront ajuster à la fois leurs offres tarifaires et la production de leurs centrales.

Le compteur connaît l'heure de votre douche

(suite : rue89.com  08/08/2010)

 

Linky, le nouveau compteur électrique qui crée des tensions.

Il faudra désormais s'habituer à la présence dans les foyers français de Linky, le nouveau compteur électrique "intelligent" d'ERDF, la filiale d'EDF chargée de la distribution du courant. Le ministre de l'industrie Eric Besson a annoncé, mercredi 29 septembre, l'installation généralisée de ces boîtiers fluos entre 2014 et 2020. L'objectif du dispositif, imposé par une directive européenne : connaître en temps réel sa consommation d'électricité, et pouvoir en conséquence mieux la maîtriser pour faire des économies. "Ce nouveau compteur va faciliter la vie des Français et leur permettre d'être acteurs de leur consommation", a assuré Eric Besson.

Mais la mise en place de Linky, considérée comme le "plus important déploiement au monde de compteurs communicants", est loin de faire l'unanimité. La décision a provoqué une levée de bouclier des associations de consommateurs. Ainsi, Consommation, logement et cadre de vie (CLCV) estime que Linky ne "répond pas aux exigences de transparence pour les consommateurs". Mêmes réserves du côté des collectivités locales, qui redoutent un verrouillage du marché de la distribution électrique.

(suite : lemonde.fr  30/09/2011)

 

Un compteur électrique communicant qui étale votre vie privée.

Un compteur électrique "intelligent" de type Smart Meter aurait été piraté par un petit groupe de hackers allemands. Ce qu'ils y ont découvert fait un peu froid dans le dos.

e compteur électrique intelligent d'ERDF, baptisé Linky en France a dès sa sortie été l'objet de nombreuses critiques. D'une part, son prix exorbitant (entre 120 et 240 euros) pourrait, malgré l'engagement pris par ERDF pour une gratuité, être pris en charge par le consommateur.

Par ailleurs, en décembre 2010, l'Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) déclarait que « Si le compteur Linky, tel qu’il est actuellement conçu, apporte des bénéfices en termes de comptage et de gestion du réseau électrique, voire de diminution du contenu CO2 du kWh électrique, ses bénéfices pour le consommateur en termes de maîtrise de la demande restent encore théoriques. » Ce qui a poussé les élus Europe Ecologie/Les Verts de la Ville de Paris à rejeter la décision ministérielle d'installation de l'appareil. En Europe, ce type de compteur "communicant" est appelé Smart Meter comme le montre ce document publié par Itron, la société qui commercialise le Linky.

Et c'est là que nos « pirates technophiles » allemands entrent en scène. En « hackant » un Smart Meter fourni par une société allemande, ils se rendent compte que le boîtier est capable d'identifier exactement le type et le nombre d'appareils connectés dans votre foyer. Pratique pour automatiser le paiement de la redevance audiovisuelle ! Pire, il peut même savoir précisément la chaîne de télé que vous êtes en train de regarder ! Sur le modèle testé, ils s'aperçoivent que toutes les données transitaient entre le compteur et les serveurs de manière non cryptées.

Enfin, poursuivant leurs investigations, ils falsifient les données envoyées à l'aide d'un programme d'émulation, faisant croire que le foyer raccordé au Smart Meter n'avait pas consommé d'électricité pendant deux mois !

(suite : 01net.com  16/01/2012)

 

Ces compteurs électriques « intelligents » qui risquent de vous pourrir la vie.

L’installation des compteurs électriques dits « intelligents », comme le Linky en France, qu’Éric Besson veut généraliser, est loin de faire l’unanimité. Intrusion dans la vie privée et risque de piratage des données, multiplication des ondes électromagnétiques avec des effets néfastes sur la santé, « racket » des abonnés, suppression d’emplois chez les distributeurs d’électricité... De Paris à la Californie, en passant par le Québec, la contestation grandit. Tour d’horizon des résistances.

(suite : bastamag.net  01/03/2012)

 

 

Repost 0
Published by jean-rumain
commenter cet article
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 16:35

 

Je viens de découvrir le commentaire suivant sur mon blog :

« Je travaille pour le site de débat en ligne Newsring.fr lancé par Frédéric Taddéï. Suite à l'agression d'Audrey Pulvar et d'Arnaud Montebourg, nous organisons actuellement un débat centré sur la question:

" Marine Le Pen a-t-elle fait le ménage au FN ?"

Je pense qu'il serait intéressant que vous veniez contribuer et faire entendre votre point de vue.

http://www.newsring.fr/politique/444-marine-le-pen-a-t-elle-reussi-a-nettoyer-le-fn/reperes

Pour participer il suffit de vous connecter avec un profil Facebook, Google Plus ou Linkedin. Si vous n'en avez pas, je peux vous créer un profil et vos envoyer des identifiants. N'hésitez pas à me contacter au besoin

Au plaisir de vous lire et bon débat. »

 

Comme le commentaire est lisible par toutes et tous, je me permets d’y répondre :

- En premier lieu, il est bien évident que je dénonce ce type d'agression, en outre je pense que malgré ses efforts de relooking "la fille de son père reste...la fille de son père"

La seule différence, c'est qu'elle tente de capter des idées, des mots, des symboles qui n'ont rien à voir avec son idéologie de base...Elle cultive la duperie en utilisant la précarité et le malheur, elle utilise la misère sociale pour accéder au pouvoir.

- En second lieu, ce type d'agression n'est hélas pas une première, mais, je constate, une fois de plus que le traitement médiatique qui en est fait est bien différent quand il concerne un(e) journaliste ou un citoyen(ne)...

Combien de cityen(ne)s lambda, de black, d'homosexuel(le)s, de militant(e)s de gauche -et non pas de goche- sont agressé(e)s, insulté(e)s, humilié(e)s par l'effet haine sans pour autant faire l'objet d'une émission ou d'un débat mené par Frédéric Taddéi ?

- Les brutalités policières, les expulsions de migrant(e)s quotidiennes suscitent-elles les mêmes débats ?

- Enfin, je n'oublie pas comment le candidat du NPA à l'élection présidentielle s'est fait humilier sur le plateau de France 2 lors de son premier passage à l'émission "On est pas couché"

Pour répondre à la question de départ : avec un oeil, avec 2 yeux, avec des lunettes l'effet haine reste l'effet haine. Combattons le, avec nos idées, avec nos projets !!

antifa-mur.jpg

Repost 0
Published by jean-rumain
commenter cet article
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 15:43

 

 

GENERATION PRECAIRE

invite la presse

au lancement d’une agence de notation des programmes présidentiels.

 

Le 1er mars 2012 à 10h ;

1, rue de Bretagne, 75003 Paris

Conférence de presse au Progrès

 

  

À 52 jours de l’élection présidentielle, Génération Précaire relance la campagne électorale... Vous connaissiez Standard & Poor’s, vous connaissiez Moody’s, vous connaissiez Fitch Ratings.

Découvrez la nouvelle agence de notation des candidats à la présidentielle, son ambition et sa mission précise le 1er mars à 10h au Progrès.

 

 

Les journalistes souhaitant participer à la conférence de presse sont priés de s’accréditer avant mercredi 29 février à 10h.

Contact presse :

Valentine Umansky (06 61 23 34 69) - Ophélie Latil (06 67 11 77 51) - Sylvestre Coulon (06 83 86 36 13)

Suivez-nous sur Twitter @generationpreca

 

site de generation precaire

 

 

 

A propos de Génération Précaire :

Depuis six ans, le collectif Génération Précaire propose des mesures visant à améliorer l’insertion professionnelle des jeunes, et ce à l’ensemble des partis politiques et partenaires sociaux. Il a participé à de nombreuses commissions interministérielles, à la création de trois lois, et à l’élaboration de la charte européenne des stages, grâce à un lobbying important auprès des institutions françaises et communautaires.

 

 generation-precaire.jpg

Repost 0
Published by jean-rumain
commenter cet article
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 16:16

14manif arras 22:02:2012

 

Mercredi 22 Février 2012 Les principaux syndicats et le collectif RASED 62 ont fait appel à une manifestation afin de s’opposer aux décisions de l’Inspecteur d’Académie visant la suppression dans notre département, de postes RASED ou encore de les affecter de façon arbitraire. Certaines classes de maternelles sont également menacées de fermeture. Ce rassemblement a eu lieu devant le parvis de l’Inspection Académique d’Arras.

 

Cliquer  ICI pour écouter le repportage au coeur de la manif sur Radio PFM

 

 manif arras 22:02:2012

Repost 0
Published by jean-rumain
commenter cet article
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 14:53

 

Mais où sont passés les ouvriers ? Dans la bouche de Marine Le Pen ? Dans les discours de Mélenchon ? Dans les cauchemars de Sarkozy ?
La classe ouvrière a disparu. Faites le test autour de vous : Combien d'ouvriers en France ? Réponse : 200 000 ? 1 million ? 2 millions ? En vérité, ils sont 6 millions mais ils sont gommés de la photo de la société française.

 

Ils représentent 23% des actifs et n'occupent que 2% de l'espace médiatique (Selon l'Observatoire des Inégalités).

Sauf aujourd'hui, dans Là-Bas Si J'y Suis,

autour de 2 films-documentaires : 

 

 "Grandpuits et petites victoires" d'Olivier Azam

 

 

et "De mémoires d'ouvriers" de Gilles Perret.

 
 Voir aussi "Métallos et dégraisseurs
 
 
"Les vivants et les morts" :  
 
 
 workers
 
  
 
Cliquer ICI pour (ré)écouter l'émission de Daniel Mermet
(Clic droit + Ouvrir dans un nouvel onglet)
 

Repost 0
Published by jean-rumain
commenter cet article
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 13:50

tract-apu-jpeg-2.jpg

 

tract apu jpeg 1

Repost 0
Published by jean-rumain
commenter cet article
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 13:39

 

L’année 2012 va être marquée dans notre pays
par les échéances électorales, présidentielles et législatives.



L’Union syndicale Solidaires est très attachée à son indépendance vis-à-vis du patronat, des pouvoirs publics et des partis politiques. Nous réaffirmons l’importance d’être un contre-pouvoir quel que soit le gouvernement, aujourd’hui comme demain. Nous ne donnons aucune consigne de vote, ne soutenons aucun(e) candidat(e). Pour autant, nous pensons que nous avons une responsabilité dans cette période particulière : celle de porter dans le débat citoyen les questions sociales, les alternatives que nous avons défendues et que nous continuerons à défendre dans les mobilisations et dans le débat social.

L’Union syndicale Solidaires inscrit sa lutte pour la défense des travailleuses et travailleurs dans une démarche plus globale remettant en cause le système capitaliste actuel, le néolibéralisme, et s’inscrivant dans une perspective de transformation sociale. Cette démarche ne doit pas oublier la question de l’égalité entre les femmes et les hommes dans tous les domaines, ni la lutte contre toute forme de discrimination (liée à l’origine ou à l’orientation sexuelle).

Cette démarche de transformation sociale doit aussi s’articuler avec un nouveau modèle de développement respectueux des impératifs écologiques ; elle doit s’inscrire dans la construction des solidarités avec les peuples du monde entier et non pas dans la mise en concurrence généralisée.

La période électorale qui s’ouvre doit être l’occasion de dresser le bilan des politiques menées par le président de la République, le gouvernement et la majorité sortante. Ce devrait aussi être l’occasion d’un vrai débat de fond sur les choix de société, sur les réponses à donner aux attentes de la majorité des habitant.es de ce pays, en particulier des plus défavorisé.es. Les campagnes électorales, en particulier celles des présidentielles, sont souvent dévoyées : le poids des sondages, les petites phrases, la peoplisation médiatique… tout cela l’emporte sur le fond des dossiers.

Les promesses faites durant les campagnes électorales et non tenues ensuite entrainent une méfiance grandissante vis-à-vis des partis politiques. Une partie importante de la population a le sentiment que les politiques sont dans « un autre monde »… Les politiques libérales se sont succédées sur fond de pensée unique… laissant entendre qu’il n’y avait plus, ou si peu, d’alternatives possibles, ouvrant ainsi un boulevard aux démagogues d’extrême-droite, qui n’ont de cesse de pointer les immigré.es comme responsable de tous les maux, oubliant au passage la responsabilité du patronat, des actionnaires et de tous les spéculateurs…

Pour toutes ces raisons, l’Union syndicale Solidaires a décidé d’être partie prenante du débat citoyen en s’y inscrivant à partir de ses analyses et ses revendications.

Nous versons ces propositions comme contribution à un débat électoral dont nous souhaitons qu’il permette à l’ensemble des citoyens et citoyennes, et en premier lieu aux salarié.es, de se mêler d’un débat qui concerne l’avenir de tous et toutes.

Nous ne nous situons pas dans un esprit partisan, mais nous ne pouvons être indifférents au contexte dans lequel nous agissons, même si nous sommes persuadé.es que la transformation sociale viendra d’abord, avant comme après les élections, des combats sociaux et des rapports de forces que nous avons la volonté de construire.

Février 2012

 

Rêve Générale

Repost 0
Published by jean-rumain
commenter cet article