Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 22:42

 

La démolition de Kukutza, le centre culturel "le plus novateur du Pays Basque", a entraîné une forte vague de protestations. Bilbao n'a jamais vécu une contestation aussi virulente.  

Ni la forte mobilisation du voisinage, ni la protestation de nombreux artistes du Pays Basque n'ont pu empêcher la démolition de Kukutza, squat légendaire et plus grand gaztetxe de Bilbao.

Immeuble squatté et espace libre où les jeunes du quartier Rekalde mettaient en pratique l'autogestion, Kukutza était devenu un haut lieu de la création artistique au Pays Basque. Depuis les années 1990, le gaztetxe s'était imposé comme un centre d'impulsion socioculturel, en organisant des activités culturelles de tout genre (concerts, expos, théâtre, cirque,…). C'était aussi un endroit où l'on défendait des idées qui ne plaisaient pas toujours au pouvoir (autogestion, anticapitalisme, féminisme, défense des droits des prisonniers, etc.).

Or, ce vendredi soir, 23 septembre, les pelles ont commencé à démanteler l'immeuble qui abritait le gaztetxe sur fond d'une forte présence policière, après la décision du tribunal de Bilbao d'ordonner l'expulsion des squatters et la démolition de l'ancien atelier industriel que le propriétaire veut transformer en appartements.

La démolition a entraîné une forte vague de protestations. La majorité des riverains s'est opposée à la démolition du centre, alors que de nombreux artistes, dont Fermin Muguruza, Manu Chao, Kepa Junkera, Andoni Egaña, Zea Mays, etc., ont manifesté leur soutien à ce haut lieu de la vie culturelle de Bilbao.

La démolition de Kukutza est un "attentat à la culture", estime Manu Chao, "une violation d'un projet socioculturel autogéré". "Une vengeance, envers jeunes et moins jeunes, d'horizons différents et aux réalités socioculturelles différentes, privés de Kukutza, qui est à tous, au bénéfice de quelques-uns, toujours les mêmes, et au détriment du bien-être social et d'une culture qui nous rend plus libres", ajoute l'artiste.

Pour Fermin Muguruza, Kukutza était le centre culturel "le plus novateur du Pays Basque", un centre qui a permis à de nombreux artistes de faire connaître leur art.

Après la décision du tribunal d'ordonner la démolition, des heurts entre policiers et manifestants ont éclaté dans la nuit de vendredi à samedi. Le quartier de Rekalde d'abord et le centre ville ensuite se transformaient en champ de bataille (voir les photos des heurts et les photos de la démolition et expulsion). Au moins une trentaine de personnes ont été interpellées.

La ville de Bilbao n'a jamais vécu une contestation aussi virulente suite à la fermeture d'un centre culturel.

En hommage au gaztexte Kukutza, voici deux montages multimédia réalisés par des étudiants de l'Institut de journalisme de Bordeaux lors d'un séjour :

voir :  kukutza

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-rumain
commenter cet article

commentaires