Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 14:46
champignon clown
 La grande question
 
      
 Made in Fukushima
 
    
 
La pieuvre
 
un microbe bizarre
 
 
      
Fukushima, île du bonheur


L'épreuve


 
L'homme qui parlait aux arbres
 
  
La dernière chance
 
 
 
 
Texte, et source : Rue89.com 
 
 
 
 
 
 






 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by jean-rumain - dans Vidéo
commenter cet article
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 20:50

raisins---Copie.jpg

 

Repost 0
Published by jean-rumain - dans Vidéo
commenter cet article
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 18:33

 

Pour (ré)écouter l'émission de Daniel Mermet (après le répondeur),

 

cliquer ICI

 

 

 

Repost 0
Published by jean-rumain - dans Vidéo
commenter cet article
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 19:06

L'humaniste Valérie Pecresse dans ses oeuvres :

 

Les classes populaires apprécieront

 

Repost 0
Published by jean-rumain - dans Vidéo
commenter cet article
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 15:48

 

Conférence gesticulée de Franck Lepage

 

 

 

L'air chaud, c'est la culture :

 

Il faut empêcher les riches de s'instruire plus vite que les pauvres :

 

 

Ravaillac et la CNT :

 

nous pissons dans l'eau potable :

 

« la méthode analytique et le vin à 20 francs » m'dame :

 

la technique de la beigne :

 

l'A.N.U.S. et les langues mortes :

 

arriver en vie jusque dans l'exclusion dans la vraie vie :

 

Le Cid et le compas :

 
La suite : cliquer  ICI
En savoir plus sur Franck Lepage : bastamag.net
 
Repost 0
Published by jean-rumain - dans Vidéo
commenter cet article
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 17:14

 

Water makes money est un film réalisé par Leslie Franke et Herdolor Lorenz, 2010. L’eau n’est-elle pas un bien commun qui par nature doit être géré publiquement ? De fait, nulle part dans le monde ne circulent dans les mêmes tuyaux, des eaux distinctes, de fournisseurs concurrents. Un marché semble dans ce domaine impossible. Pourtant les firmes capitalistes tentent aujourd’hui de privatiser ce service vital. Si l’approvisionnement en eau dans le monde dépend encore à 80% du secteur public, en France, les compagnies Veolia et Suez, sous le couvert du « Partenariat Public-Privé » fournissent l’eau de 8 citoyens sur 10 et tentent d’accroître leur influence dans le monde entier. Frappant à la porte des communes désargentées, elles ont obtenu leurs marchés en faisant mine d’acquitter un un droit d’entrée, couvert en réalité par le renchérissement du prix de l’eau, renchérissement qui s’accompagne d’une diminution de la qualité et d’une indifférence aux problèmes sanitaires et environnementaux. Les compagnies n’ont par exemple pas intérêt à entretenir correctement les canalisations puisque l’eau perdue leur est de toute façon payée et qu’il est bien plus « économique » de rajouter du chlore plutôt que de traiter la ressource de manière raisonnée. A Toulouse, Suez rechigne ainsi à s’occuper des fuites, mais envisage de remplir la nappe phréatique avec l’eau polluée de la Garone ! A Bordeaux, la firme s’assurait une rentabilité de 29% en truquant sa comptabilité et en surévaluant ses charges – ce qui a tout de même conduit la communauté urbaine à demander la restitution de 233 millions d’euros de surprofits.
Cette inépuisable « source » financière génère naturellement, sa corruption, ses abus de pouvoir et ses « affaires », comme celle d’Alain Carignon à Grenoble. D’autant que les passerelles sont nombreuses entre les firmes capitalistes et les emplois publics : Stéphane Richard, auparavant chef de Veolia Transport, est depuis 2007 directeur de cabinet au ministère de l’économie et des finances. Le PDG de Veolia, Henri Proglio, entretient des liens très amicaux avec Rachida Dati, la ministre de la Justice, ce qui lui procure un excellent contact direct avec le gouvernement Sarkozy/ Fillon. Dominique de Villepin, Premier ministre entre 2005 et 2007, a pantouflé chez Veolia comme conseiller international. Sylvain de Forges, directeur financier de Veolia depuis 2003, est en même temps PDG de l’Agence France Trésor, l’organe du Ministère des Finances chargé de la gestion du patrimoine et des dettes de l’État. Rainier d’Haussonville, l’actuel directeur de Veolia pour les Affaires européennes, a été jusqu’en 2004 chef du Secrétariat général des affaires européennes au Ministère des Affaires étrangères, avant d’être nommé Conseiller aux affaires économiques européennes dans le Cabinet du Premier Ministre (2005-2007). Le politologue Gérard Le Gall, conseiller du premier ministre Jospin pour les sondages d’opinion, a quitté son poste à l’université en juin 2004 pour rejoindre Suez. Jean-Pierre Denis, chef de Dalkia, le pôle Énergie de Veolia-Environnement, après avoir démissionné de son poste de secrétaire général adjoint de l’Elysée, est resté conseiller de Jacques Chirac. Avant la dernière élection présidentielle de 2007, Entre 1998 et 2002 Éric Besson a été à la tête de la Fondation Vivendi (aujourd’hui Veolia). Le PDG de Suez, Yves Thibault de Silguy est ancien commissaire européen. Joachim Bitterlich, vice-président exécutif de Veolia, fut pendant 11ans un collaborateur très proche du chancelier Helmut Kohl.
Il ne faut donc pas s’étonner si en 2009, le porte parole de la commission européenne en charge de l’eau ose déclarer que l’eau est une marchandise comme les autres ou si, cette même année, le 5ième « forum mondial » de l’eau (instance créée par Véolia, Suez, la Banque Mondiale et l’ONU qui est d’abord un rassemblement de lobbyistes) s’emploie à vanter les partenariats public/privé… Mais le vrai visage de la privatisation se révèle au Kenya où l’eau a été augmentée de 40% suite à la mainmise de véolia (qui voulait en outre faire licencier 3000 techniciens kenyans pour les remplacer – à un prix plus élevé ! – par une quarantaine d’expatriés) ou en Uruguay où Suez a voulu multiplier le prix de l’eau par 8. Mais malgré le silence médiatique (assez naturel, compte tenu du contrôle exercé par les deux firmes sur les médias), la situation évolue. Suez a finalement été chassé d’Uruguay d’Argentine et de Bolivie. Partout dans le monde, la tendance à la remunicipalisation de l’eau se dessine. En Italie, le référendum d’initiative populaire a tout récemment contesté la volonté de privatisation de l’eau voulue par Berlusconi. En France, de nombreuses communes tentent, comme Paris, de revenir à une gestion publique. L’enjeu est actuel car de nombreux contrats arrivent à terme et permettent le retour au service public. Alors agissons, interpellons nos édiles et chassons les voleurs d’eau !

 

  
 
 
 
 
Repost 0
Published by jean-rumain - dans Vidéo
commenter cet article
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 21:36

 

Une émission de la RTBF, publiée il y a quelques jours....

 

 

Comment les journalistes étrangers ont (eu très rapidement) un regard lucide sur Sarko...Ce regard lucide renvoie aussi à la complaisance de certains média français, à leur manque de combativité, de pugnacité

 

Comment Zébulon joue avec et sur l'émotion alors qu'il construit son « action » sur des slogans populistes...ne manquez pas non plus les larmes de Carla....

 

Comment Sarko craint ce regard de la presse étrangère... « dés qu'on parle avec un accent, et dés qu'il comprend que c'est un étranger, souvent, il se ferme, et ça se voit dans son visage »,

 

Comment la « république irréprochable » est très vite devenue une cour, un lieu de pouvoirs aux mains d'un seul, une distribution de privilèges à celles et ceux qui courbent l'échine...

 

Comment jouer avec les effets d'annonce...(quand on sait...qu'annoncer)

 

Comment les journalistes étrangers sont choqués par le populisme, par le rejet de « l'autre », comment ils comprennent les enchères avec le FN « plutôt pitoyable » dit un journaliste allemand... «Sarkozy le populiste cherche les voix de l'extrême droite » dit un autre... »... «...ignoble parce qu'il se limitait sur une cible facile pour mobiliser l'émotion... » dit un énième...

« dégueulasserie », tel est le terme employé par un journaliste suisse...

 

 Comment les visites, les déplacements sont calculés, cadrés...comment celles et ceux qui l'acclament sont au zoo...

 

Comment il n'a pas vu venir les révolutions de 2011, comment il s'est « rattrapé » en Libye en oubliant les tentes au pied de l'Elysée

 

Comment personne ne croit qu'il a changé...

 

 

Comment ces journalistes parlent de lui...à l'imparfait !!! 

 

ça dure 1h17...d'emblée ça peut sembler long, mais prenez vraiment le temps de regarder. (de toute façon, y'a rien à la télé)

 

Pour visionner, cliquer sur :

 

http://mega-streaming.info/video/1NN8RU3DO48H/Portrait-d-un-inconnu-Nicolas-Sarkozy

 

 

(visible également sur Arte, mercredi 21 décembre à 20h40, sous le titre Looking for Nicolas Sarkozy)

 

Repost 0
Published by jean-rumain - dans Vidéo
commenter cet article
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 15:09

 

 

 

En 1649, sur la colline Saint George, une bande en guenilles, qu'ils ont appelé « les bêcheux », ont fait valoir la volonté de la population. Ils ont défié les propriétaires, ils ont défié les lois, eux les dépossédés, ils ont réclamé ce qui leur était dû.
Ils disaient : « Nous venons en paix pour bêcher et semer. Nous venons pour travailler la terre en commun, pour fertiliser la lande. De cette terre divisée, nous ferons un tout. De la sorte, il pourra exister un trésor commun pour tous. »
« Nous rejetons le péché de la propriété. Personne n'a le droit d'acheter ou de vendre la terre pour un gain privé. Par le vol et le meurtre, ils ont ravi la terre ; maintenant partout les murs se dressent sur leur ordre. »
« Ils font les lois qui nous enchaînent ; le clergé nous aveugle avec les cieux, ou nous condamne à l'enfer. Nous ne vénérons pas le dieu qu'ils servent : le dieu de la cupidité qui nourrit les riches tandis que les pauvres meurent de faim. »
« Nous travaillons, nous mangeons ensemble, nous n'avons pas besoin d'épées. Nous ne nous inclinerons pas devant les maîtres et ne payerons pas de rente aux seigneurs. Nous sommes des hommes libres même si nous sommes pauvres. Vous tous bêcheux, levez-vous pour la gloire, levez vous maintenant ! »
Les ordres sont venus des propriétaires : Ils ont envoyé les mercenaires et les cavaliers, pour anéantir la revendication des bêcheux. « Détruisez leurs maisons, rasez leur maïs ! » Les bêcheux ont été dispersé, mais leur vision demeure.
Vous les pauvres, prenez courage ! Vous les riches prenez garde ! Cette terre est un trésor commun à partager entre tous. Toutes choses sont communes, et le peuple est un.
« Nous venons en paix » disaient-ils quand l'ordre est venu de les abattre.

 

(traduction de The World turned uspide down écrite dans les années 70. Rien à voir avec la version de Coldplay)

 

 

 

 
(une autre version, par Chumbawanda ; perso, je préfère la première)


Repost 0
Published by jean-rumain - dans Vidéo
commenter cet article
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 19:24

 Avant de cliquer :

"Je tiens à préciser que je n'ai pas pu regarder jusqu'au bout"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by jean-rumain - dans Vidéo
commenter cet article
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 19:00

 

 

 

Luc-Chatel-1-copie-1.jpg

Repost 0
Published by jean-rumain - dans Vidéo
commenter cet article